Sélectionner une page

Le mystère des pédales de piano

L’une des choses les plus intéressantes pour les joueurs de piano débutants semble être les pédales. Probablement parce que tout d’abord, il n’est pas du tout évident de comprendre à quoi elles servent.La manière dont fonctionnent les touches est complètement différente et paraît plus simple, malgré le fait que les gens se demandent comment est ce que l’on peut appuyer si vite sur autant de touches les unes à la suite des autres en un rien de temps et dans un rythme étourdissant !Mais ceci est une autre affaire…

Les pédales sont plus mystérieuses, même si vous seriez en train d’étudier le mouvement des pieds d’un pianiste très attentivement lorsqu’il joue ; il serait extrêmement difficile de savoir ce qu’il ou elle faisait réellement avec les pédales.Voici donc, brièvement, une explication assez basique du fonctionnement de ces pédales, et de ce que les pianistes font avec elles, lorsqu’ils jouent du piano.

La pédale de droite :

Cette pédale lève tous les étouffoirs qui sont normalement et appuyés contre les cordes (afin de réduire les échos, et la résonnance et la durée du son sur chacune des cordes, donc chacune des notes).                           Le fait que vous appuyez sur la pédale de droite (donc que les étouffoirs soient levés) implique deux choses :

1)   La note ou l’accord que vous produirez sera alors soutenu(e) aussi longtemps que les cordes vibreront, (si vous lâchez la pédale, les cordes s’arrêteront de vibrer alors très rapidement, et le son s’étouffera).

2)   Toutes les cordes vont se mettre a vibrer en harmonie avec la/les note(s) qui auront été tapées, produisant un son beaucoup plus riche et puissant que la note aurait eu seule.

La pédale de gauche :

Celle-ci pourrait être représentée par un « ascenseur » qui se trouve très près des cordes afin d’atténuer les vibrations de celles-ci ; cet « ascenseur se déplace légèrement sur la gauche pour un piano à queue.Le résultat sur un piano droit est tout simplement un son légèrement plus doux ; alors que sur un piano à queue cela a d’autres impacts.En effet, comme les marteaux sont donc légèrement décalés vers la gauche, alors le son sera non seulement plus doux, mais aura aussi un timbre plus discret.Puisque les marteaux viendront taper sur 2 cordes et demi au lieu de 3 cordes en même temps pour chacune des notes.

La pédale du milieu :

Elle n’est pas toujours présente (surtout sur les pianos droits), elle possède des fonctions différentes, mais n’est pas indispensable ; cette pédale permet à certaines notes d’être soutenues alors que d’autres ne le sont pas.

 

Sur les deux pédales les plus importantes, donc la pédale de droite et celle de gauche, celle de gauche est la moins problématique ; en effet, sur un piano droit, il vous suffit d’appuyer dessus lorsque vous désirez obtenir un son plus doux et plus léger.En revanche, sur un piano à queue cela est différent, il faut l’utiliser avec prudence, parce qu’avec le décalage des marteaux sur les cordes (vers la gauche), cela n’affecte pas que la diminution du son, mais aussi son timbre.Il faut donc savoir l’utiliser à bon escient, c’est à dire lorsque le morceaux a vraiment besoin d’une tonalité différente, d’un nouveau timbre, afin de faire passer les spectateurs dans un autre « univers sonore ».

La pédale de droite elle, représente « l’âme du piano ».Cette pédale devrait d’ailleurs faire l’objet d’un article distinct, ou même d’un livre entier ; car elle possède un grand nombre de fonctions et est une partie réellement essentielle au piano.Mais pour l’instant laissez vous guider par quelques observations générales ainsi que quelques conseils d’utilisation.

Le conseil le plus « général » que l’on puisse donner, est de l’utiliser afin de soutenir des notes qui ne peuvent être maintenues par les doigts, ainsi que pour redonner un son riche, avec une certaine puissance et une mélodie legato.Cependant, pour certains morceaux il serait préférable de les jouer sans la pédale de droite afin de conserver leur intégrité, leurs harmonies et timbres bien pensés par le compositeur à la base.En revanche, lorsque vous lisez un Nocturne de Chopin, votre pied est susceptible d’être constamment appuyé sur la pédale de droite – la chose la plus importante à maitriser, est donc de savoir relever le pied de la pédale (pour un court moment) afin d’épurer le son, ce que l’on appelle un changement de pédale.

En tant que joueur débutant ou intermédiaire, vous aurez probablement besoin de beaucoup d’aide et de conseils par rapport à comment et quand utiliser la pédale de droite.

Car les joueurs inexpérimentés courent souvent le risque de brouiller leur musique en utilisant trop ou a mauvais escient, au mauvais moment, en en faisant passez de changement de pédale.Un des moyens efficace pour utiliser la pédale de droite bien comme il faut, est de jouer des morceaux qui ont une partition sur laquelle est indiqué comment et quand utiliser la pédale de droite.

Concernant l’apprentissage d’un nouveau morceau, il vous faut tout d’abord apprendre celui-ci sans la pédale, qui pourrait fausser le rythme, et les harmonies qui sont écrites à la base. Pour vraiment maîtriser un morceau il faut tout d’abord le maitriser sans la pédale… Même si pour la plupart des gens, la pédale est un plaisir, parce que ça permet de jouer plus fort, d’accentuer des notes et/ou accords etc.Toutefois, pour les professionnels, vous êtes certainement capables de juger par vous même. De part l’expérience que vous avez, vous savez quand vous pouvez permettre de jouer avec la pédale, et ce, parfois dès le début de l’apprentissage d’un nouveau morceau !Mais je maintiens le fait que jouer sans la pédale est un passage presque « obligatoire » pour pouvoir vraiment se concentrer sur le travail des doigts, et nous oblige aussi à jouer plus lentement, parce que les erreurs ont tendances à s’entendre beaucoup plus sans la pédale.

Pensez aussi à utiliser vos oreilles afin d’ajuster la pédale pour obtenir un son mélodieux de haute qualité !

Rappelez-vous aussi que par rapport aux endroits dans lesquels vous vous trouvez pour jouer du piano, l’utilisation de la pédale ne sera évidemment pas la même dans une salle de concert, chez vous…la superficie de la salle compte énormément quant à la résonnance du son du piano, des ses échos etc.En concert l’utilisation de la pédale est parfois peu utile du fait de la résonance grâce à sa grande superficie, et c’est le contraire dans un espace à acoustique sèche.

Il faut enfin savoir que chaque piano régit différemment à la pédale, donc la meilleure manière de s’y prendre, est de savoir bien écouter, et attentivement le son et le timbre de votre piano pour en juger l’utilisation de la pédale qui lui conviendrait le mieux. Afin, bien sure, d’obtenir les plus belles mélodies de la part de votre piano !

L’utilisation de la pédale de droite est une des choses les plus difficile au piano, mais n’ayez pas peur de vous lancer, c’est comme cela qu’on apprend, et les erreurs nous permettent de nous améliorer !Faites vous confiance, et lancez vous afin d’épater les gens quand vous leur jouerez un morceaux de piano éblouissant, qui le sera d’autant plus, grâce à votre maîtrise de la pédale !